Bouton pubis homme : comment soigner les boutons pubiens ?

Accueil/Guide Santé/Dermatologie/Bouton pubis homme : comment soigner les boutons pubiens ?

L’apparition de boutons pubis homme est un problème délicat qu’il ne faudra jamais prendre à la légère. Même si ces lésions sont en général anodines, il convient toujours de se demander si elles ne cachent pas des maladies beaucoup plus graves comme l’herpès. De plus, cette zone près des organes génitaux est très sensible aux divers désagréments de ce genre. Alors, que faut-il faire en cas de boutons pubiens ?

Les origines et les types de boutons pubiens

Il est d’abord important de comprendre que certains boutons pubis homme sont indolores et sans danger. Parfois, ces petites lésions deviennent même permanentes. Dans ce cas, elles proviennent tout simplement des glandes sébacées, et donc des excroissances bien normales. Il arrive également qu’elles dégagent un liquide appelé smegma qui n’a aussi rien d’inquiétant, car naturel et ne présentant aucun risque d’infection.

Ces minuscules lésions commencent cependant à provoquer une inflammation lorsque des poils poussent sur la partie concernée. À cela s’ajoutent des douleurs gênantes, surtout quand ces boutons sont causés par un rasage fréquent. Mais à ce stade, les désagréments ne sont pas encore dangereux.

Si, en revanche, plusieurs symptômes comme un gonflement, des démangeaisons et écoulements surviennent en même temps, le problème est beaucoup plus sérieux. Ces signes proviennent souvent d’un manque d’hygiène ou d’une affection de la peau. Ils peuvent aussi indiquer la présence de maladies sexuellement transmissibles. Pour ces raisons, il est important de rester vigilant, en évitant tout d’abord de toucher avec le doit ou des objets les boutons.

Les mesures à prendre en cas de boutons pubiens

Si les lésions présentent les symptômes inquiétants mentionnés ci-dessus, il ne faut pas tarder à aller voir un médecin pour réaliser un diagnostic. À partir de cet examen, il proposera le traitement adapté au cas selon le type de peau de son patient.
Comme les boutons se situent sur des zones suffisamment intimes, le sujet peut se sentir gêné, notamment lorsque le médecin lui demande de se déshabiller. Mais il faut se rappeler que le professionnel de la santé est habitué à ce genre de consultation, et qu’il est là pour soigner ces lésions indésirables.

Afin d’éviter d’éventuelles complications, il est recommandé de désinfecter les boutons pubiens avec un produit sans alcool comme le Bispetine. L’application d’une crème spécifique et non agressive est aussi nécessaire pour les peaux particulièrement sensibles.

Ces mesures préalables restent indispensables pour éviter le développement des symptômes. Ainsi, le bouton ne s’infectera pas, le temps d’aller rencontrer un médecin. Il convient toutefois de vérifier la composition du produit envisagé, surtout pour les personnes allergiques. À noter d’ailleurs que le procédé et la précaution sont les mêmes s’il s’agit de boutons localisés dans le dos.

Et pour les femmes, est-ce différent ?

Les mêmes conseils sont valables pour les femmes ayant de petites lésions pubiennes. Une désinfection au préalable est importante pour éviter autant que possible les éventuelles complications. En cas de doute sur la gravité et les causes des boutons, la consultation d’un praticien est primordiale.

Même si les désagréments sont généralement banals, la meilleure précaution est de voir un médecin pour effectuer un examen. Cela est beaucoup plus rassurant pour une personne qui ne sait pas faire la différence entre les boutons anodins et ceux indiquant la présence d’affections sévères.

À plus forte raison, le diagnostic chez un médecin devient plus que nécessaire si d’autres signes inhabituels comme des rougeurs ou des picotements surviennent avec les boutons. Seul un professionnel de la santé peut prescrire le traitement et les remèdes appropriés à chaque type de cas.

Bref, il n’est jamais trop tôt pour consulter un médecin en cas de boutons pubiens. Il vaut mieux s’assurer auprès d’un spécialiste que rien n’est grave, au lieu de penser que tout finira par s’arranger tout seul !

Par | 2017-10-09T11:37:31+00:00 septembre 26th, 2017|Dermatologie, Guide Santé|0 commentaire

Laisser un commentaire