IRM : Comment se déroule l’examen ?

Accueil/Actualité/IRM : Comment se déroule l’examen ?

Angoissé à l’idée de passer un IRM, que vous a prescrit votre médecin ? Vous n’en avez pas dormi de la nuit ! Pas de stress, car l’IRM est un examen très codifié avec peu de contre-indications. La 1re des choses à savoir et pas des moindres c’est que l’IRM est un examen indolore et il n’est pas nécessaire d’être à jeun lorsque vous le passerez. Qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?… Faisons un tour d’horizon sur l’IRM pour mieux comprendre.

L’IRM : de quoi s’agit-il ?

Souvent prescrit par son médecin de famille afin de compléter un diagnostic, l’IRM ou Imagerie par résonance magnétique est l’une des techniques d’imagerie médicale les plus récentes. Fiable et précis, cet examen permet d’obtenir des vues en deux et en trois dimensions de l’intérieur du corps. Il s’avère ainsi particulièrement utile pour détecter des maladies ou troubles internes que des examens classiques n’ont pas réussi à identifier.
À noter que contrairement au scanner, l’IRM est très bruyant ce qui peut être inconfortable. Pour passer un IRM à Paris l’équipe médicale vous donnera des bouchons d’oreille et parfois même un casque avec de la musique pour vous détendre.

Comment se déroule un IRM ? : suivez le guide

Si vous êtes en région parisienne, vous pouvez vous rendre à l’Hôpital Delafontaine pour passer votre IRM. A votre arrivée vous serez accueilli par une équipe d’infirmières qui sera aux petits soins et vous accompagnera tout au long de la séance. Après avoir enlevé vos vêtements et retiré tout accessoire métallique tel que montre, bijoux, lunettes, cartes de crédit, vous serez allongé sur un lit. L’appareil est alors disposé sur la zone à examiner, puis le lit coulisse doucement dans un mini-tunnel. Il vous sera demandé de ne plus bouger et de respirer calmement. C’est à l’intérieur de ce mini-tunnel qu’est produit le champ magnétique. Cet examen dure en général de 15 à 30 minutes. Mais la durée peut aller jusqu’à une heure pour un examen plus complet. Au besoin, l’équipe médicale vous posera une perfusion pour une injection d’un produit contraste. Et cela ne fait pas plus mal qu’une prise de sang !! Une sensation de chaleur peut apparaitre lors de l’examen ! Pas d’inquiétude, car le fait de stimuler les atomes d’hydrogène dégage de la chaleur.
Et pour les patients claustrophobes, il est possible de communiquer et discuter avec le personnel de santé grâce à la présence d’un interphone. Un petit bouton ou sonnette d’urgence est également disponible à l’intérieur de l’appareil.

Par | 2018-07-17T16:19:17+00:00 juillet 17th, 2018|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire