Quels sont les différents types de gras ?

Accueil/Alimentation/Quels sont les différents types de gras ?

La graisse a globalement mauvaise réputation. Elle est à l’origine de nos bourrelets disgracieux, de la cellulite au mieux et du cholestérol et ses conséquences sur le plan cardio-vasculaire au pire. Pourtant le gras est indispensable au fonctionnement de notre métabolisme et certains d’entre eux sont même bénéfiques pour notre organisme, à tel point que l’on a même créé un régime basé sur les lipides : le régime cétogène. Petit point sur l’un des éléments phares de notre alimentation.

Les acides gras dangereux

En tout premier lieu, probablement les plus connues : les lipoprotéines LDL, ces molécules transportent le cholestérol du foie vers les organes. Lorsque le cholestérol se trouve en trop grande quantité dans le sang, il risque de s’accumuler le long des parois et de boucher les réseaux sanguins dans lesquels il circule. Si le cholestérol est en majeure partie produit par l’organisme naturellement, d’après le site de nutrition sagesse santé on le retrouve également dans l’alimentation à travers les acides gras saturés qui font partie de la composition des graisses d’origine animale comme le beurre, le fromage, la viande, et d’autres, mais aussi dans certaines huiles végétales comme l’huile de palme et de coco. Ces acides gras saturés participent à l’augmentation du mauvais cholestérol tout comme les acides gras trans. Ces derniers sont le résultat d’une transformation des acides gras insaturés par hydrogénation. Ils entrent dans la composition de nombreux produits de l’industrie agro-alimentaire comme les biscuits et les pâtisseries où ils sont plébiscités pour leur durée de conservation importante et leur résistance à l’exposition aux hautes températures.

Les acides gras bénéfiques pour la santé

Le bon cholestérol est celui qui est acheminé des organes vers le foie grâce aux lipoprotéines HDL qui empêchent le cholestérol de se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins par lesquels il passe. Dans le registre des bons élèves, on retrouve le fameux Oméga 9, aussi appelé acide oléique, qui est un acide gras monosaturé qui participe à la réduction du mauvais cholestérol. On le trouve la plupart du temps dans certaines graisses végétales comme l’huile d’olive, mais aussi dans les oléagineux comme les noix de cajou et les noisettes et dans les fruits gras comme l’avocat. Autre type de gras bénéfique pour l’organisme en limitant le mauvais cholestérol : les acides gras polyinsaturés qui se divisent en deux familles les oméga 3 et les oméga 6 et qui ne peuvent être apportés à l’organisme que par l’alimentation. Les oméga 3 se trouvent essentiellement dans les poissons gras, mais aussi dans certaines graines et huiles comme les graines de chia et l’huile de colza. Les oméga 6 se trouvent uniquement dans quelques huiles particulières comme l’huile de pépins de raisin et dans certains oléagineux comme les noix et les graines de sésame.

Le régime cétogène

Comme cela est décrit précédemment, les matières grasses peuvent aussi bien être bénéfiques que dangereuses pour l’organisme, tout est une question d’équilibre et du type de gras ingéré. Le gras est naturellement présent dans l’organisme notamment pour constituer les réserves dont le corps peut avoir besoin dans certaines situations. Le régime cétogène s’appuie sur ces principes. En effet, le principe clé de ce régime dont tout le monde a entendu parler est l’idée de basculer l’alimentation plutôt vers les protéines et les lipides. Il demande d’éliminer les glucides, car ces derniers ne peuvent être entièrement consommés par le corps qui les transforme en graisse pour les stocker. Le fait d’éliminer le sucre de son alimentation permet de faire baisser son taux d’insuline ce qui déclenche la libération par le corps de ses stocks de graisse pour les brûler. De plus, les importants apports de protéines et de lipides apportent une forte sensation de satiété ce qui est important pour éviter les fringales fréquentes pendant les régimes. L’idée de base est de faire passer le corps en situation de cétose, cet état où le métabolisme brûle bien plus rapidement les graisses. Évidemment, pour que ce régime soit efficace et sans danger il convient de limiter les glucides avant de vraiment attaquer le régime et de consommer en grande majorité des bons lipides comme ceux cités plus haut.

Par | 2018-10-30T15:51:38+00:00 octobre 30th, 2018|Alimentation|0 commentaire

Laisser un commentaire